Les articles correspondants"En français" (Total 264)

  • Cliquez sur TABLE DES MATIÈRES pour accéder à tous les sujets, y compris le lien vers la Première Guerre mondiale.

  • Malgré un climat et des sols peu propices, l'agriculture aura été cruciale pour les villages isolés de Terre-Neuve et du Labrador, qui ne tiraient que de faibles revenus de la pêche.
  • Aux 19e et 20e siècles, nombre de jeunes femmes des villages de pêche isolés sont venues à St. John's pour fournir des services d'aide ménagère à la classe supérieure, agissant comme bonnes à tout faire, cuisinières, femmes de chambre ou domestiques, notamment dans les résidences de la rue Rennies Mill.
  • Durant les années 1930, Terre-Neuve est devenue un terminus occidental pour les services aériens commerciaux transatlantiques.
  • Terre-Neuve a joué un rôle important dans le développement des voyages aériens long courriers.
  • L'histoire de l'industrie minière à Buchans est similaire à bien des égards à celle d'autres villes minières de Terre-Neuve.
  • bûcherons d'avant la Confédération, société, site Web du Patrimoine de Terre-Neuve et Labrador
  • Les phoques du Groenland (ou phoques à selle) composent la grande majorité des phoques chassés chaque année dans le golfe du Saint-Laurent et près des côtes de l'est de Terre-Neuve et du Labrador.
  • Quand il est devenu plus difficile de récolter des phoques, les armateurs de Terre-Neuve se sont mis à affréter de plus gros voiliers, puis des vapeurs à coque de bois.
  • Du début du siècle jusqu'en 1914, une hausse générale des prix (y compris de ceux des produits du phoque) a apporté une relative prospérité à Terre-Neuve.
  • L'histoire du chemin de fer : période de construction, la famille Reid, le gouvernement de Terre-Neuve, le Canadien National, TerraTransport.
  • Durant un peu plus d'un siècle, Terre-Neuve a eu son propre chemin de fer. Entre 1882 et 1897, les premiers convois ont roulé sur les sections complétées du réseau trans insulaire envisagé.
  • Tout au long du XIXe siècle, l'économie de Terre-Neuve et du Labrador a reposé sur leur capacité d'exporter leurs produits à des acheteurs de l'étranger.
  • À Terre-Neuve, le chemin de fer n'a pas seulement rendu accessible l'intérieur de la partie ouest de l'île, mais il a aussi assuré un lien entre la province et le reste du Canada.
  • Après le rejet de l'union avec le Canada en 1869, la construction d'un chemin de fer a été promulguée à Terre-Neuve comme « l'Suvre d'une nation ».
  • La société traditionnelle de Terre-Neuve et du Labrador, telle qu'on la conçoit de nos jours, tire son origine du mode de vie qui s'est développé autour de la pêche à la fin du 19e siècle dans les petits villages côtiers isolés. Si ce mode de vie mettait l'accent sur la famille comme unité fondamentale de reproduction biologique et sociale, il faisait de la maisonnée, qui incluait aussi des personnes étrangères à la famille, l'assise de la production et du bien-être. Chaque membre de la maisonnée était censé contribuer à sa manière à la subsistance des autres en exploitant les ressources marines et terrestres, les tâches étant essentiellement assignées en fonction du sexe et de l'âge.
  • Dans une économie qu'on dit informelle, les gens satisfont à leurs besoins en se livrant à diverses activités non commerciales.
  • Bien qu'elle soit souvent décrite en termes différents, l'expédition qui a mené à la « découverte » de Terre-Neuve était avant tout une entreprise commerciale.
  • Pendant la majeure partie du 19e siècle, l'économie des petits villages isolés de Terre-Neuve et du Labrador ne reposait pas sur l'argent, mais plutôt sur le crédit des commerçants.
  • L'environnement physique de Terre-Neuve et du Labrador a fortement influencé les modes de subsistance des colons au 19e siècle. La richesse des ressources de la mer a favorisé un modèle de colonisation côtière et placé la pêche de la morue et la chasse au phoque au centre des économies locales. En contraste, la relative rareté des sols fertiles et des autres ressources terrestres a rendu peu pratiques les exploitations agricoles à grande échelle et découragé l'habitation à l'année longue des terres de l'intérieur.
  • Dès le départ, il était clair que la situation de la colonie ne permettrait pas la construction d'un chemin de fer de « première classe » selon les normes nord-américaines. En 1880, le comité sur le chemin de fer de l'Assemblée législative a recommandé la construction d'une ligne à voie étroite, ce qui allait faire partie des conditions du contrat de construction accordé.

Restrict Results

Filter by Subject

Filter by Period

Filter by Location

Filter by Type