Les articles correspondants"En français" (Total 45)

  • Cliquez sur TABLE DES MATIÈRES pour accéder à tous les sujets, y compris le lien vers la Première Guerre mondiale.

  • Les branches septentrionale et méridionale des Autochtones de la tradition archaïque maritime.
  • Au sujet du site historique de Boyd's Cove.
  • Histoire des Béothuks après le contact avec les Européens
  • Autrefois désignés Naskapi-Montagnais, les Innus sont un peuple de langue algonquine dont le territoire (Nitassinan) couvre l'est de la péninsule Québec-Labrador. Dans la langue des Innus, l'Innu-aimun, le mot innu signifie être humain.
  • Historiens et archéologues ne s'entendent pas sur l'époque où les premiers Mi'kmaq (aussi appelés Micmacs) sont arrivés à Terre-Neuve. La tradition orale de ce peuple donne à croire qu'il y avait des Mi'kmaq à Terre-Neuve avant les premiers contacts avec l'Europe.
  • La désignation Paléoesquimaux s'applique aux peuples de l'Arctique précédant le peuple de Thulé.
  • Répartition et taille de la population béothuque, leadership et vie collective
  • Histoire et culture du peuple de Thulé
  • Après le rejet de l'union avec le Canada en 1869, la construction d'un chemin de fer a été promulguée à Terre-Neuve comme « l'Suvre d'une nation ».
  • L'environnement physique de Terre-Neuve et du Labrador a fortement influencé les modes de subsistance des colons au 19e siècle. La richesse des ressources de la mer a favorisé un modèle de colonisation côtière et placé la pêche de la morue et la chasse au phoque au centre des économies locales. En contraste, la relative rareté des sols fertiles et des autres ressources terrestres a rendu peu pratiques les exploitations agricoles à grande échelle et découragé l'habitation à l'année longue des terres de l'intérieur.
  • Bien que la ligne principale ait déjà été en soi un exploit d'optimisme technique et politique, les lignes secondaires ont aussi constitué des éléments clés du réseau ferroviaire à Terre Neuve.
  • à bien des égards, le patrimoine de Terre-Neuve et du Labrador est étroitement lié à sa situation géographique. Ainsi, il est important de noter que la limite géologique de l'Amérique du Nord se trouve en mer, à la bordure de la plate-forme continentale.
  • Résultat d'une histoire géologique remarquable, le relief de Terre-Neuve et du Labrador a été façonné au fil de millions d'années par le choc des continents, l'orogenèse, le volcanisme, les océans, les rivières et les glaciations
  • La province de Terre-Neuve est constituée d'une île, Terre-Neuve, et d'une zone continentale, le Labrador. Située devant l'embouchure du golfe du Saint-Laurent, l'île de Terre-Neuve est la région la plus orientale du Canada.
  • Les cartes de l'hémisphère occidental (ou du Nouveau Monde) des premiers explorateurs européens illustrent avec plus ou moins d'approximation Terre-Neuve et le Labrador. Ainsi, la représentation de l'île fluctue énormément au cours des siècles d'exploration.
  • Pendant au moins 50 ans au 16e siècle, la chasse à la baleine est une source de prospérité pour les baleiniers basques de France et d'Espagne.
  • Cet article porte sur l'établissement de la colonie anglaise de Cupids sous la conduite de John Guy.
  • Information sur la pêche migratoire et la notion de colonisation à Terre-Neuve.
  • L'Angleterre de la fin du XVIe siècle s'intéressait de plus en plus à l'implantation de colonies en Amérique du Nord. Au nombre des promoteurs, il y avait Anthony Parkhurst, auteur d'un opuscule sur Terre-Neuve, et Sir Humphrey Gilbert, qui avait fait escale dans le havre de St. John's en 1583, avant son tragique voyage de retour vers le continent.
  • Le lieu du débarquement de Jean Cabot soulève de grandes émotions à Terre-Neuve.